Reconstructions

2020-2021

Transferts de photographies, acétone et papier, dessins au marker

29,5 x 42 cm

Lors de l’été 2020 dans la région d’Auvergne dont est originaire sa famille, elle s’est retrouvée en plein coeur d’une scène de déforestation, une expérience qui donna lieu à sa série de dessins « Reconstruction ». Les arbres tombaient autour d’elle tandis que le bruit des tronçonneuses résonnait dans la forêt. Depuis ce jour, elle a porté une attention toute particulière aux forêts et aux arbres coupés dans les parcs. Elle a ainsi systématiquement réalisé des photographies de ces scènes qu’elle a ensuite transférées à l’acétone sur du papier dessin. À la surface du papier, le dessin de ces scènes de déforestation apparaissent, alors que ses transferts semblent disparaître laissant toute sa place au souvenir.